Lifting et réduction des seins

Pour celles qui souhaitent embellir et/ou rajeunir leur buste, plusieurs types d’interventions sont possibles.


Le lifting des seins

Le lifting des seins se pratique sous anesthésie générale. Cette opération dure de 2 heures à 2 heures 30 et nécessite 24 heures d’hospitalisation au sein de la clinique Alphand. Le chirurgien va remonter l’aréole et le mamelon, en pratiquant une incision verticale sous le sein ou en T inversé, si l’excèdent de peau est important.

Ce geste peut s’accompagner d’une réduction de la glande mammaire si les seins sont trop gros, ou d’une pose de prothèse s’ils sont trop petits et « vidés ».

Les bonnes indications pour un lifting des seins

Le lifting des seins est conseillé aux femmes dont les seins sont tombants et affaissés, trop gros, trop vides ou trop petits.


La réduction mammaire pour normaliser des seins trop gros

La réduction mammaire se pratique sous anesthésie générale pendant 2 h environ et nécessite 24 heures d’hospitalisation au sein de la clinique Alphand. Le chirurgien pratique une incision verticale sous le sein ou une incision en T inversé si l’excédent de glande et de peau à enlever est important.

Les bonnes indications pour une réduction mammaire
Ce sont les seins vraiment très volumineux, souvent tombants, entraînant des douleurs d’épaules et des malformations du dos ainsi que des irritations au niveau de la poitrine.


La réduction mammaire par lipoaspiration

Lors d’une réduction mammaire par lipoaspiration, le chirurgien injecte dans les seins un liquide à base de sérum physiologique, xylocaïne, adrénaline et bicarbonate pour gonfler les cellules graisseuses et diminuer localement les sensations de douleur. Toute cette opération de réduction mammaire se réalise sous anesthésie locale.
Le chirurgien introduit une canule pour aspirer la graisse en excès.
Il applique alors un bandage très serré et le port d’un soutien gorge comprimant est indispensable pendant 3 semaines pour favoriser la rétraction cutanée.

Les bonnes indications d’une réduction mammaire par lipoaspiration

Ce sont les très jeunes filles dont la peau est encore parfaitement élastique et qui souffrent d’une hypertrophie mammaire liée à un surpoids relativement important.
Cette intervention est impossible lorsque la glande mammaire est hypertrophiée sans excédent de graisse.
La réduction mammaire par lipoaspiration est déconseillée chez la femme dont la peau n’est pas d’aussi bonne qualité que chez la jeune fille.


 
 

• La chirurgie des seins, est-ce que ça fait mal ?
Pendant l’intervention, vous ne sentez rien. Ensuite, vous aurez sans doute les seins un peu tendus pendant une quinzaine de jours, mais ce n’est pas réellement douloureux. Sauf, dans le cas où un hématome s’installe, ce qui est assez rare en cas de réduction mammaire.

• Quelles sont les suites?
Vous serez suivie de près par l’équipe médicale et chirurgicale de la clinique Alphand, avec un pansement au huitième et au quinzième jour. La glande retirée sera analysée par un laboratoire d’analyses pathologiques. Au cours des 3 premiers mois, des visites régulières permettent de suivre l’évolution des cicatrices. En cas de besoin, on vous appliquera des pansements spécifiques dès la fin du premier mois pour atténuer les rougeurs et aplanir les cicatrices.

• Est-ce que j’aurais des cicatrices suite à l’intervention ?
Le chirurgien s’en expliquera avec vous avant l’opération. Tout dépend de l’indication de départ, de la technique employée et du type de peau. En principe, une cicatrice résiduelle persiste mais elle s’attenue progressivement jusqu’à devenir presque imperceptible entre 12 et 18 mois.

• Est-ce que je pourrais allaiter après une intervention de chirurgie des seins ?
En principe oui, cela ne devrait pas poser de problème.

• Est-ce que l’intervention aura une incidence sur la sensibilité des mamelons ?
Dans certains cas, c’est possible. Mais cette modification de la sensibilité est le plus souvent temporaire et vous retrouverez ensuite toutes vos sensations.

• Quand pourrais-je voir les résultats ?
La forme et le volume définitifs s’installent dans les 3 à 6 mois qui suivent l’intervention. La poitrine est modelée pour obtenir des seins parfaitement symétriques et les résultats sont très naturels.

• En cas de problème, les retouches sont-elles possibles ?
Elles sont généralement inutiles. Mais le chirurgien peut intervenir à nouveau pour symétriser une aréole, un sein ou corriger une cicatrice hypertrophique.

• Que faut-il faire avant ?
Le chirurgien vous prescrira un bilan pré-opératoire pour vérifier votret état de santé et la qualité de la glande mammaire. En plus, il précèdera à une étude photographique pour définir le volume souhaité et la technique à utiliser. Il peut également vous demander une mammographie.

• Comment faire pour limiter les suites ?
Pendant la semaine qui précède, suivez un traitement homéopathique à base d’arnica, évitez l’alcool, l’aspirine et les médicaments inutiles.

• Quelles sont les complications possibles ?
Une intervention de chirurgie esthétique est un acte chirurgical à part entière. Outre les complications infectieuses et cicatricielles toujours possibles, des complications imprévisibles peuvent survenir, le tabac et une mauvaise hygiène de vie les favorisent.